Twitter Facebook Instagram Youtube

Daniele Reggiani

Note biographique

Le 3 décembre 1973…

… Daniele Reggiani vient de naître et il habite déjà à Bergame, rue Lochis. À l’âge de dix ans, il commence à étudier le piano. Dans les années suivantes, il apprend aussi la guitare et le saxophone, mais surtout il se consacre au chant ; jusqu’au moment où, en 1991, il se rend pour un an aux États-Unis, où il a l’occasion d’apprécier la musique soul américaine. Il déménage ensuite en Angleterre, où il entre plus en contact avec le monde varié de la musique rock.

La bande

De retour en Italie, il fonde en 1996 le groupe Vidivielle (Via da via Lochis, “loin de la rue Lochis”) à Bergame avec le guitariste John Passafiume. Le groupe reçoit un bon accueil critique, notamment avec deux articles sur “Metal Hammer”, l’un des magazines de hard rock et de heavy metal les plus vendus en Europe.

Les Vidivielle participent au Festival Castrocaro en 1998 avec la chanson I need somebody to love.

Après quelques autres concours locaux, Daniele Reggiani signe en 1999 un contrat d’enregistrement avec IT de Vincenzo Micocci, le célèbre dénicheur de talents de Rome, et son groupe enregistre un single intitulé Love against the world, qui est distribué sur le territoire national par Sony. C’est toujours avec une chanson choisie par Micocci, Everyday – pour la quelle Pasquale Panella, le parolier de la “phase blanche” de Lucio Battisti, écrira ensuite un nouveau texte – que Reggiani participe aux demi-finales des sélections du festival de Sanremo 2000. Il atteindra les demi-finales de Sanremo également dans les deux années suivantes, avec les chansons Scirocco et Un bacio.

Pendant cette période, Reggiani améliore l’utilisation de sa voix avec la chanteuse d’opéra Ida Farina du Conservatoire de Bergame.

Be Your Lover

Des premières tournées à la “descente sur le terrain” avec AlbinoLeffe

En 2003, il fait une tournée en Espagne et joue dans de nombreux clubs des îles Canaries. À son retour, en 2004, il obtient un diplôme en économie et commerce et, en même temps, il compose un recueil de chansons, Baci in overdose, qui reçoivent un bon accueil du public, comme souligné par la critique dans certains articles sur les journaux locaux comme “L’eco di Bergamo” et “Bergamo oggi”. Les chansons ne sont pas enregistrées, mais sont uniquement chantées en direct dans plusieurs clubs de Bergame, dont le Caffè della Funicolare, le Café Hemingway et le Caffé Letterario. En particulier, l’excellent résultat de la soirée musicale au Caffè Letterario donne à Daniele l’occasion de débuter sa «tournée E capita» de 2004-2005, une tournée en solo où il présente ses propres compositions avec guitare et voix.

En juin 2005, il participe aux sélections du festival de Giorgio Gaber avec la chanson L’erba voglio, écrite avec son ami Paolo Tacchini, qui vit à Berlin. En juillet de l’année suivante, il participe à nouveau au festival de Castrocaro avec la chanson Abracadabra.

En 2007 il commence une nouvelle tournée en présentant treize morceaux complètement nouveaux, tous en anglais, avec de nombreuses soirées dans le Nord de l’Italie, dont celles au Pulp de Milan et au Liberamente di Rho. En même temps, il participe à la deuxième édition du festival Sun’n’Sound dirigé par Biagio Antonacci dans la Piazza Santo Stefano à Milan, où il se présente avec la chanson Business, enregistrée en studio avec la collaboration du bluesman Robi Zonca.

Le 31 août de la même année, il participe au concours national de musique légère Canzone Italiana à Bergame, en chantant le morceau musical Buonanotte fiorellino de Francesco De Gregori.

Dans la même période, il écrit aussi AlbinoLeffe fai gol !, une chanson dédiée à AlbinoLeffe, l’équipe de Bergame en Serie B qui, dans ces mois-là, enflammait les espoirs des fans : la chanson devient l’hymne de l’équipe de facto. Le 21 décembre, Daniele la chante dans le stade de Bergame devant des milliers de spectateurs, puis il la chante à nouveau le 21 mai de l’année suivante, à l’occasion de l’événement-remise des prix qui a eu lieu à Curno pour l’inoubliable saison de football où l’équipe des cent oratoires s’est approchée de la Serie A.

Albinoleffe fai gol!

Toujours en course

Le 27 février 2008, il participe à Independent Music Day à Sanremo organisée par Francesco Baccini et Giuseppe Povia avec la chanson Lo scemo del villaggio. Il écrit ensuite La famiglia Bradford, une chanson dédiée à l’Association Italienne des Familles Nombreuses. En 2009, au théâtre de la Société philharmonique dramatique de Macerata, il atteint les demi-finales de Musicultura avec les chansons Dentro a un juke-box, Lo scemo del villaggio et Signorina mademoiselle.

Peu de temps après, le 13 juin, il se produit dans le cadre splendide de la Place Trento à Ghedi, dans la province de Brescia, lors de la grande finale du Festival de Ghedi. Le 24 octobre, il est à nouveau en finale à Botticino, où dix interprètes et cinq auteurs-compositeurs de chansons sont les finalistes de la quatrième édition du Botticino Music Festival, une édition particulièrement riche en talents musicaux locaux ; l’invité de la soirée est Fabio Concato, protagoniste d’un mini-concert final, dont la présence se marie avec le nouveau concours pour les auteurs-compositeurs, dans l’attention renouvelée du Festival de Botticino à la qualité musicale et aux contenus littéraires des morceaux en compétition.

Le 27 octobre à Radio Ponte, la radio historique libre de Ponte San Pietro, Daniele, qui a toujours aimé tous les sports, présente Squalo e sirena, la chanson dédiée à la multiple championne du monde de natation Federica Pellegrini : c’est le début d’un tour auprès de plusieurs stations de radio du Nord de l’Italie pour promouvoir la chanson. La chanson est également mise en playlist sur la radio du journal “L’arena di Verona”. La même année, il écrit une chanson dédiée au motocycliste Valentino Rossi, Vale46. Les deux chansons reçoivent également plusieurs évaluations aussi dans la presse nationale. Après le succès de Squalo e sirena, Daniel enregistre une de ses chansons les plus intimes, il tempo non esiste, inspirée d’Akhenaton, le pharaon égyptien aux idées religieuses révolutionnaires vécu au Xiie siècle avant JC.

Sofia Goggia

Le premier CD et les nouveaux amours

En 2010 sort Meraviglia, le premier CD de Daniele Reggiani, produit par Dandy Projects sous la direction de Simona Pelliccioli.

En février 2012, la chanson Squalo e sirena participe au Sanremo Asocial, un contre-festival qui se tient en même temps que le Festival de Sanremo, et “La Gazzetta dello Sport” publie un article de Stefano Arcobelli sur la chanson. Il écrit après d’autres chansons comme Ludmila è una mia amica, dédiée à l’actrice et poétesse lettone Ludmila Bortkevic, et La ragazza che cammina sopra i pezzi di vetro, écrite en collaboration avec Maurizio Gubinelli.

La même année, Daniele compose Diana artemide pour la championne de tir à l’arc Gloria Villa de Bergame. Sa muse Gloria vient de gagner la médaille d’or aux championnats du monde de tir à l’arc 3D, et Daniele en célèbre la victoire.

En 2014, après un séjour à Paris, il présente Bouganville, une pièce qu’il dédie aux enfants, mères et pères de la paroisse Santa Maria Immacolata delle Grazie à Bergame. La chanson est également chantée dans certains clubs de Milan et “Milano in Note” publie un article sur l’événement.

Une autre chanson de cette période, dédiée de nouveau au monde du sport, est Foppa rock ’n’roll, née d’une inspiration de Daniele lors des soirées où le Volley Bergamo, l’équipe féminine de volley-ball de Foppa Pedretti, enflamme le palais des sports de Bergame dans les matchs du championnat italien de volleyball féminin. Ainsi, le 23 décembre 2014, Daniele est l’invité de Volley Bergamo le soir de la fête de Noël de Foppa et chante la chanson en direct.

Amiram

Aujourd’hui : entre chansons, engagement social, sport et écriture

En 2015, il écrit Amiram, une chanson dédiée à un jeune homme souffrant de leucémie au Kazakhstan. La même année, à la suite de la célébration des excellences sportives, sort Generazione Atalanta, une chanson dédiée aux fans de l’équipe de Bergame. En 2016 Daniele compose Stanza con vista et Ascolto i Pink Floyd, et en 2017 il compose Credo ai miracoli, I discovered Lama gangchen, Forever Trusting Musica, Vivere liquido.

En 2018 il écrit la chanson Sofia Goggia, dédiée à la championne olympique de ski, et fait une vidéo pour enfants déguisé en Sylvestre le chat chantant Gesù Bambino, une chanson très accrocheuse que Daniele avait écrite quelques années auparavant.

En juillet 2019 sort Kodachrome Love, le deuxième album de Daniele Reggiani, avec dix titres en anglais. En même temps Reggiani enregistre le single Il paese dei balocchi, une satire corrosive de la société italienne, et publie également un livre-interview portant le même titre que le CD, où il parle librement de lui-même, de sa propre façon de faire de la musique et de sa propre recherche spirituelle dans les univers du bouddhisme tibétain. L’album et le livre sont présentés en septembre lors d’un concert à Bergame qui aurait dû être suivi d’une tournée internationale prévue pour l’année suivante, mais qui a ensuite été annulée en raison de l’urgence de Covid.

Pendant la pause forcée, au cours de laquelle presque toutes les apparitions publiques sont annulées, Daniele produit de nouvelles chansons – Il cinguettio delle allodole, Aquiloni, Il perspicace incespicare dell’amore, Amo te, L’anima, Kalispera, Grazie, Eureka – qu’il publie en janvier 2021 dans l’album Briciole, un double CD qui, outre des nouvelles chansons, rassemble de nombreux inédits de sa vie artistique.

Ècoutez
les chansons

Ècoutez
les chansons

Ècoutez
les chansons

télécharger
l’ebook

Be Your Lover

Albinoleffe fai gol!

Lo scemo del villaggio

Sofia Goggia

Credo ai miracoli

Il paese dei balocchi

L’anima

Amo te

copyleft 2021 Daniele Reggiani
tel. +39  349 5058555